En politique, les dieux sont rarement crucifiés

mardi 14 février 2012

la Grèce de pire en pire: le PIB à -7% pour le dernier trimestre 2011

Le PIB de la Grèce a encore baissé de 7% au dernier trimestre 2011 par rapport à l'année dernière comme l'indique les statistiques du ministère des finances d' Athènes .


Ce très mauvais chiffre survient après un recul de plus de 5% au troisième trimestre. 


le gouvernement grec n'en finit plus de courir après son PIB, vu que ses prévisions bien qu'apocalyptyiques sont toujours en deça de la réalité. 
Le budget 2011 tablait sur une récession de 5,5%, qui devrait empirer en 2012, soit la cinquième année consécutive de recession. 


Les économistes grecs s'attendent désormais au pire, bien pire encore qu'en 2011. 


L'activité économique en Grèce est quasiment à l'arret depuis que la troïka (UE BCE FMI) impose une austérité, en contrepartie du sauvetage financier du pays, qui rapelle aux grecs les vieux souvenirs de l'occupation allemande (famine et misère, le tout saupoudré d'humiliation). 


La rigueur vient encore d'être durcie avec le vote d'un train de mesures supplémentaires de réduction des salaires et des avantages socuiaux "acquis".
                                          Abandonnez votre vieux Deutsch Mark qu'ils disaient


L'UE et le FMI espèrent que ce choc économique relancera l'économie de la péninsule Hellénique. Les syndicats et le patronat pour une fois unis, s'opposent à ces mesures, estimant qu'elles vont finir d'achever l'économie du pays, aujourd'hui au bord du chaos social.

Aucun commentaire: