En politique, les dieux sont rarement crucifiés

dimanche 28 août 2016

Merci à Libération de faire le procès du voile

Merci à Libération de faire le procès du voile


Bien sûr, Laurent Joffrin, comme le Monde, a défendu la triste décision du Conseil d'Etat. Cependant, il faut également reconnaître que Libération a publié un papier qu'il faut absolument lire dans le cadre des débats que nous avons autour de la burka, du burkini et du voile. « Leur voile, j'ai envie de l'arracher », c'est le témoignage de jeunes musulmanes qui décrivent la dure pression qu'elles subissent, à Paris, Lille, Mulhouse ou Avignon, démontrant que le droit individuel au port d'un vêtement est tout sauf anodin et qu'il peut être porteur d'une véritable violence. La simple lecture de ce papier démontre non seulement qu'il faut une loi pour interdire le port du burkini, mais me renforce dans la conviction qu'il faut également faire un barrage beaucoup plus strict au voile dans notre pays.

Mais où sont passés les centaines de milliards d’euros imprimés par la BCE ?

Mais où sont passés les centaines de milliards d'euros imprimés par la BCE ?

Depuis des mois la Banque Centrale Européenne fait tourner la planche à billets. Des centaines de milliards d’euros créés. Les avez-vous vu passer ? Sont-ils dans vos poches ? www.initiative-communiste.fr revient sur la politique d’assouplissement quantitatif de la BCE.

Assouplissement quantitatif : la BCE donne des dizaines de milliards d’euros aux banques privées !

Confronté à l’aggravation inévitable de la crise systémique du capitalisme et alors que la fuite en avant dans une pression euro-austéritaire toujours plus dure contre les travailleurs ne peut qu’alimenter la déflation pour préserver à court terme les profits de la classe capitaliste, la Banque Centrale Européenne poursuit sa politique dite d’Assouplissement Monétaire

L’assouplissement quantitatif ou « l’hélicoptère monétaire » pour les banques privées

Les traités européens fixent un unique objectif à la Banque Centrale Européenne (BCE), c’est-à-dire à l’Euro : la stabilité des prix. C’est-à-dire de protéger à tout prix le Capital de l’inflation. Ils fixent également un tabou : le financement direct du budget des États qui sont donc obligés de financer leurs déficits auprès des banques privées, c’est-à-dire des banques détenues par la classe capitaliste. Ces même banques privées que les Etats ont dû sauver en s’endettant très lourdement. Ces dernières ont donc avec la Banque Centrale Européenne le monopole de la création monétaire

Confrontée à la stagflation voir la déflation des prix au sein de la zone euro, et afin de lutter contre la spirale dépressionniste de la crise systémique du capitalisme, la Banque Centrale Européenne (BCE) s’est lancée en 2015 dans une politique dite d’assouplissement quantitatif, c’est-à-dire de rachats massifs d’actifs publics et privés. Car la BCE comme toutes les banques centrales a le pouvoir de créer de la monnaie. C’est même l’une de ses fonctions essentielles. Mais ce qu’il faut bien avoir en tête c’est que ces rachats d’actifs se font auprès des banques privées, puisque l’Euro interdit aux banques centrales l’achat direct de titres de dettes publiques d’état sur le marché primaire. La BCE (ou plutôt les différentes banques centrales nationales) achètent donc massivement des titres de dettes publiques ainsi que des titres privés sur le marché secondaire auprès des banques privées, ces dernières réalisant au passage probablement de confortables bénéfices. Pour ce faire, 60 milliards d’actifs (40 milliards de dettes publiques et 20 milliards de dettes privées) doivent être rachetés chaque mois jusqu’en septembre 2016. Il s’agit en fait d’une injection massive de liquidités dans le système financier – plus de 50% du PIB annuel d’un pays comme la France – profitant directement aux banques privées. Pour reprendre l’image de l’économiste libéral Friedman, c’est comme si la Banque Centrale Européenne avait envoyé une flotte d’hélicoptères déverser une pluie de billets directement sur les banques privées. Pour fixer les idées, 60 milliards d’euros par mois, cela représente :

  • 838 canadairs C145 vidant leurs soutes remplis de billets de 10€
  • de quoi recouvrir une surface de 7000 terrains de foot
  • ou de remplir une pile de conteneurs remplis de billets de 10€ plus haute que la tour Eiffel
  •  ou une fois mis bout à bout une distance de 762000 km permettant de faire 19 fois le tour de la Terre.
  • Si ces 60 millards d’euro étaient donnés directement à chacun des 340 millions d’habitants de la zone euro, chacun toucherait chaque mois un chèque de 176€
  • 60 milliards d’euros, c’est presque trois fois le montant des prêts annuels accordés par la Troika UE BCE FMI avec le 3e memorandum grec
  • et c’est plus que le déficit budgétaire annuel d’un pays comme la France et deux fois la charge des intérêts de la dette de l’Etat français.

Imaginons que cela fasse 3 minutes que vous lisez cet article. Et bien dans le même temps la BCE vient de « donner » 4,2 millions d’euros aux banques privées !

De façon implacable, cette création d’énormes quantités d’argent n’a servi qu’à alimenter la spéculation capitaliste et les profits des monopoles bancaires de la classe capitaliste. Logique puisque c’est le but de l’Union Européenne et de l’Euro. Les travailleurs contraints à l’euro austérité salariale n’auront eu droit pour leur part qu’à la poursuite de l’augmentation du chômage et la baisse des salaires directs et indirects. Après un an de ce régime, et alors que les prix sont tirés vers le bas par la baisse des prix de l’énergie et des matières premières, le risque de déflation est toujours le même en février 2016, les prix au sein de la zone euro avaient continué de reculer de 0,2% et le chômage continue de monter jetant des millions et millions de travailleurs à travers l’Europe dans la misère la plus terrible.

Sortir de l’Euro pour s’en sortir : pour le contrôle souverain de la monnaie par les travailleurs au service des travailleurs

Ce que cet « assouplissement quantitatif » démontre, c’est que de l’argent, des marges de manœuvre, contrairement à ce que répètent à l’envie les ultra-libéraux du PS, du FN ou des LR ainsi que leurs chiens de gardes médiatiques, il y en a. Et le peuple n’est pas condamné à l’euro austérité sans fin qui lui est imposée au nom de l’Union Européenne et sous la contrainte de l’Euro. Les peuples, à condition de sortir de l’Union Européenne et de l’Euro et d’imposer le pouvoir démocratique de la classe des travailleurs peuvent construire une alternative de progrès social.

La France, via la Banque de France, est actionnaire à 14% de la banque centrale européenne. Si nous n’étions pas dans l’euro, et en faisant l’hypothèse que la Banque de France soit sous le contrôle des travailleurs et qu’elle mène une politique d’assouplissement quantitatif de la même ampleur que celle menée actuellement par la BCE, mais non pas au service des monopoles capitalistes, mais au contraire au service de la classe des travailleurs, elle mettrait à disposition du gouvernement français, en 2016, 101 milliards d’euros. 101 milliards d’euros c’est une force budgétaire importante, significative. Cela représente 3600€ pour chacun des 28 millions de foyers français ou 8 fois le « trou » de la sécurité sociale.

Sachant que le montant total moyen du salaire annuel moyen dans l’industrie et les service en France est d’environ 34.000 € (d’après Eurostat), cela représente le montant des salaires et cotisations sociales de près de 3 millions d’emplois ! A comparer au 3,5 millions de chômeurs en catégorie A qui pointent à Pôle emplois. Si – dopées par la BCE – les monopoles bancaires ont affiché des bénéfices records (on parlerait de plus de 11 milliards d’euros pour les 10 premières banques européennes rien qu’au second trimestre 2015) le chômage a continué d’exploser en France. La preuve que la Banque Centrale Européenne est une arme servant à remplir les poches de l’oligarchie capitaliste en faisant celles des travailleurs.

Les médias du Capital, le parti unique capitaliste dans ses différentes tendances (du PS au FN) prétendent qu’il n’y a pas d’alternative à l’austérité, aux « réformes structurelles » imposées par l’Union Européenne pour renforcer l’exploitation capitaliste et remplir les coffres des milliardaires. Ce n’est pas vrai.

En sortant de l’UE et de l’Euro par la porte du progrès social et démocratie, comme le proposent les militants franchement communistes du PRCF, celle confiant le pouvoir et la souveraineté monétaire non pas à la dictature de la classe capitaliste mais au peuple c’est-à-dire à la classe des travailleurs, il serait dont possible de mettre fin immédiatement à l’austérité, de diminuer rapidement et drastiquement le chômage car l’Etat recouvrerait immédiatement les marges budgétaires utiles au financement d’une économie tournée non pas vers la spéculation et les profits exclusifs de la classe capitaliste, mais vers la satisfaction des besoins des travailleurs.

JBC pour www.initiative-communiste.fr

Signez et faites signer la pétition pour un referendum pour la sortie de l’UE et de l’Euro !

Source : Agoravox.fr

Informations complémentaires :

 

 

 

Revue de presse du jour comprenant l’actualité nationale et internationale de ce dimanche 28 août 2016 (Maj)

Revue de presse du jour comprenant l'actualité nationale et internationale de ce dimanche 28 août 2016 (Maj)

Bonjour, à nouveau des lenteurs inexpliquées sur le blog. Les supports du cloud et de l'hébergeur sont prévenus. Je vous avouerai que cela commence sérieusement à me casser les pieds tous ces problèmes. En plus, hier n'était vraiment pas mon jour de chance. Comme tous les ans, j'ai voulu nettoyer le refroissement liquide de mon PC principal, et il ne fonctionne plus. J'ai donc dû en racheter un, et ce n'était vraiment pas le moment. Je l'attends lundi, si je suis satisfait je vous ferai un petit article de présentation du matos.

En attendant une Revue de presse assez légère mais de bons titres.

Bon dimanche,

f.

revue_de_presse_02_12_2015.png

Actualités françaises :

28.08.2016

Météo : l'épisode de canicule s'achève, gare aux orages (L'Express.fr)

Emmanuelle Cosse veut réquisitionner des lieux publics pour les migrants (Le Monde.fr)

27.08.2016

Lactalis propose 1,5 centimes de plus par litre de lait (L'Humanité.fr)

Rentrée scolaire, les parents peuvent-ils s’absenter du travail ? (L'Humanité.fr)

TGV : contrat historique pour Alstom aux Etats-Unis (Le Monde.fr)

La canicule va-t-elle durer ? (France Info.fr)

Le Conseil d'Etat suspend l'arrêté anti-burkini de Villeneuve-Loubet (Marianne.net)


Divers :

26.08.2016

Jacques Sapir VS Bruno Fine BFMTV Intégrale Placement 23 août 2016 « Quelles leçons peut-on tirer de cette phase estivale ? » (BFMTV) via Contributeur anonyme

24.08.2016

Le journaliste d’investigation Yvan Stefanovitch attaqué en diffamation pour son livre scandale, par le Sénat. Une première ! (Livre)


Moment détente :

28.08.2016

« Tout pour la France » : le nom de domaine de Nicolas Sarkozy détourné sur Internet (Les Echos.fr)

27.08.2016

Ce Chinois a "brisé" Internet pour que sa vidéo de danse ne soit pas mise en ligne (Sputniknews.com)


Actualités internationales :

28.08.2016

Grande-Bretagne : May pourrait déclencher le Brexit sans l'accord du Parlement (L'Express.fr)

L’Union européenne a toujours été un projet de la CIA, comme les pro-Brexit le découvrent Ambrose Evans-Pritchard (Les Crises.fr)

Mais où sont passés les centaines de milliards d’euros imprimés par la BCE ? (Agoravox.fr)
 

27.08.2016

L’idée d’une armée européenne fait son chemin en Europe centrale (Le Monde.fr)

Réfugiés en Allemagne : vers l’esclavage ! (Agoravox.fr)

Crise des migrants : la Hongrie va construire une nouvelle barrière (Atlantico.fr)

États-Unis : Janet Yellen promet une hausse progressive des taux (Le Point.fr)

Fiscalité : Bruxelles ferme face à Washington  (Les Echos.fr)

En Bolivie, un ministre est battu à mort par des mineurs en colère (Libération.fr)

Syrie : Moscou et Washington sur la voie d'un cessez-le-feu (Le Point.fr)

Séisme en Italie : une journée de deuil national décrétée (Le Monde.fr)

Économie : La Deutsche Bank, au bord de la faillite selon certains, avertit ! (Les Brindherbes Engagés)

26.08.2016

Séisme en Italie : quarante secousses de magnitude 3 cette nuit (L'Express.fr)

Sous-marins Scorpène : la fuite est "gênante" pour un ministre australien (Le Point.fr)

Syrie : la Turquie procède à des tirs d'artillerie sur des combattants kurdes (France 24.com)

Un navire américain tire vers un bateau iranien (Le Point.fr)

Les avions russes en Iran mettent Obama en fâcheuse posture (Sputniknews.com)

Les banques centrales possèdent aujourd’hui 25.000 milliards de dollars d’actifs financiers ! (Olivier Demeulenaere)

La Finlande va tester le revenu universel (Les Echos.fr) via Contributeur anonyme


High-Tech :

27.08.2016

SpaceX : retour réussi pour la 9e capsule Dragon (Le Parisien.fr)

Drone et réalité virtuelle : quand Parrot Disco donne la sensation de voler (Le Parisien.fr)

Après les drones-facteurs, La Poste suisse va tester des robots de livraison autonomes  (We Demain.fr)

26.06.2016

Singapour teste des taxis sans chauffeur en première mondiale (Le Parisien.fr)


Sciences :

25.08.2016

Proxima b devient la planète potentiellement habitable la plus proche de la Terre (France 24.com)

24.08.2016

Le neutrino «stérile» reste introuvable (Le Figaro.fr)

Un réseau de taxis volant sans pilotes pourrait voir le jour grâce à Airbus (We Demain.fr)


Informatique :

25.08.2016

Comment résoudre les problèmes de surchauffe de portable ? (Crashdebug.fr)


20 Minutes par jour :

24.08.2016

Jeux vidéo : « “Deus Ex : Mankind Divided” décrit un monde où le transhumanisme vire au cauchemar » (Le Monde.fr)


Sécurité :

27.08.2016

Pourquoi Pegasus est-il le logiciel espion sur mobile le plus sophistiqué jamais détecté (France 24.com)

24.08.2016

Fuite massive de données de la DCNS sur le sous-marin Scorpène, la France enquête (Romandie.com)


Dossiers :


Twilligth Zone :

23.08.2016

Manuscrit de Voynich : le plus mystérieux des livres va être édité (France 24.com)


Cinéma :

07.08.2016

Damien - Saison 1, épisode 3/10 : The Deliverer (VOSTFR)


 

Le complément de la Revue de presse du jour comprenant les informations de ce qui fait l'actualité française et internationale vues par notre Contributeur anonyme.

 


 

FINLANDE :...l'extrême droite revient sur ses promesses et impose l'austérité, exactement comme Tsipras

= preuve que les partis et le vote ne servent à rien quand un Etat est en faillite, à la merci de ses créanciers et des marchés financiers comme en Grèce, Venezuela, Argentine

seule certitude, le peuple paiera la facture, comme toujours

http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/08/26/l-extreme-droite-finlandaise-a-l-epreuve-du-pouvoir_4988350_3214.html

ITALIE:..malade de l'Europe

http://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/0211226105292-banques-bourse-economie-litalie-le-malade-de-leurope-2022675.php

PORTUGAL :..renflouement de 4,6 milliards pour la CAIXA

https://francais.rt.com/international/25505-plus-grande-banque-portugal-difficulte

 

VIDEO DU JOUR

France, championne d'Europe des dividendes

http://www.francetvinfo.fr/economie/entreprises/dividendes-la-france-championne-d-europe_1795404.html

Migrants à 1€

http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/migrants-payes-a-80-centimes-de-l-heure-en-allemagne_1795338.html

http://www.latribune.fr/economie/international/allemagne-des-jobs-d-integration-a-80-centimes-de-l-heure-pour-les-refugies-594329.html

Les ruines du monde grec

http://www.lemonde.fr/europe/visuel/2012/11/24/les-ruines-du-monde-grec_1795433_3214.html

 

A chaque fois que vous vous retrouvez du côté de la majorité, il est temps de commencer à réfléchir. Mark Twain

 

SIGNE DES TEMPS:

SYRIE:..opération turque..rumeur de guerre mondiale...Russie...Chine

https://fr.sputniknews.com/international/201608241027436628-usa-turquie-operation-militaire-en-syrie/

http://www.ledevoir.com/international/actualites-internationales/462743/syrie-le-premier-ministre-russe-met-en-garde-contre-une-guerre-mondiale

http://www.legrandsoir.info/provoquer-une-guerre-nucleaire-par-les-medias.htm

http://lesakerfrancophone.fr/larmee-chinoise-va-fournir-aide-et-formation-au-gouvernement-syrien


 

CHIFFRE DU JOUR:...23 000 foyers vivent dans 9m2

http://www.lepoint.fr/societe/ces-milliers-de-gens-qui-vivent-dans-moins-de-9-m2--26-08-2016-2063936_23.php

FRANCE :..suppression du statut « d'ayant droit » gratuit pour le statut de « protection universelle maladie » soumis à condition de revenu avec nouvelle cotisation de 8% au dessus de 9650€/an

http://www.contribuables.org/2016/08/la-cotisation-protection-universelle-maladie-une-nouvelle-attaque-contre-les-familles/

 


 

1. VERS UN NOUVEL ORDRE MONDIAL FINANCIER

FRANCE :...croissance nulle au 2eT (raison pour laquelle on surestime le 1eT pour compenser les T négatifs suivants)...les Français adorent l'assurance-vie

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2016/08/26/20002-20160826ARTFIG00088-la-croissance-nulle-au-deuxieme-trimestre-complique-la-tache-de-hollande.php

http://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/0211229738775-en-periode-de-taux-bas-les-francais-plebiscitent-lassurance-vie-2022854.php

MARCHES-FINANCIERS :...OIT inquiete pour l'emploi des jeunes...l'étalon or islamique

http://www.lesechos.fr/monde/enjeux-internationaux/0211226725769-loit-sinquiete-de-lemploi-des-jeunes-2022590.php

http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/08/25/la-dure-realite-des-jeunes-travailleurs-dans-le-monde_4987736_3234.html

http://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/0211229688827-daech-fait-le-forcing-pour-imposer-sa-monnaie-en-syrie-et-en-irak-2022780.php

FINLANDE :...teste le revenu universel à 560€/mois

http://www.lesechos.fr/monde/europe/0211232421384-la-finlande-va-tester-le-revenu-universel-2023046.php

SUISSE:...banques coulent...veulent stocker l'argent dans des coffres

http://www.tdg.ch/economie/banques-privees-suisse-mal-point/story/15931358

http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-l-etrange-projet-des-banques-suisses-pour-contrer-les-taux-negatifs.aspx?article=9082016030H11690&redirect=false&contributor=Anthony+Alberti

ALLEMAGNE :..l'économie ralentit fortement...le CEO de Deutsche Bank contre la BCE

https://francais.rt.com/economie/25510-apres-brexit-leconomie-britannique-sepanouit

https://fr.express.live/2016/08/25/ceo-de-deutsche-bank-politique-monetaire-va-a-lencontre-interets-de-leconomie/

RUSSIE :..salaires impayés

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2016/08/25/20002-20160825ARTFIG00287-les-salaires-impayes-gangrenent-la-russie.php

BRESIL/BELGIQUE:...la fusion dans la biere va supprimer 5500 postes

http://www.lesechos.fr/industrie-services/conso-distribution/0211232819935-une-fois-sabmiller-integre-ab-inbev-veut-y-supprimer-au-moins-5500-postes-2023087.php

 

2. VERS UN NOUVEL ORDRE MONDIAL SOCIETAL

FRANCE :...mal logement augmente...

http://www.latribune.fr/economie/france/palmares-du-mal-logement-la-france-dans-le-ventre-mou-europeen-594587.html

POLITIQUE :...pantouflage avant les élections 2017

http://www.leparisien.fr/informations/assurer-ses-arrieres-rien-de-plus-normal-28-08-2016-6074233.php

GRECE :..dépassée par les migrants

https://fr.sputniknews.com/international/201608271027476889-refugies-grece-crise/

 

3. VERS UN NOUVEL ORDRE MONDIAL SPIRITUEL

SANTE:..ressurection d'ici 2045

https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201608251027456194-ressurection-vie-eternelle/

https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201605281025377282-humanite-avenir-robots/

 

 

Merci à notre Contributeur anonyme ; )

 


 

Cette Revue de presse vous a intéressé ? Crashdebug.fr a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son activité, faites un don.

Pas rassasiés ? Vous voulez encore plus d'infos ? Je vous rappelle donc l'existence de la page Defcon Room actualisée 7j/7 et 24h/24 en libre service. ; )

Et bien sûr l'ensemble des Revues de presse précédentes dans la section qui leur est dédiée.

(Si vous venez de découvrir notre petit site voici une vidéo qui vous en expliquera rapidement le mode de fonctionnement)

 Amicalement,

l'Amourfou...

Damien - Saison 1, épisode 4/10 : The Number of a Man (VOSTFR)

Damien - Saison 1, épisode 4/10 : The Number of a Man (VOSTFR)

Après Childhood's End (Partie 1/3) VOSTFR et Trepalium épisode 1/6 (Arte), voici Damien, la nouvelle série de l'été sur Crashdebug.fr. Vous pouvez remercier notre contributeur anonyme, parce qu'il doit se taper des tas de séries (plus ou moins réussies), pour vous trouver ces petites perles, merci Spartou ; ))))

Sur ce, bonne soireé, bonne série et bon week end ! ; ))))

f.

 

Synopsis

Photographe-reporter, Damien Thorn a tout oublié de son passé satanique. Jusqu'au jour de ses 30 ans où, au cours d'une dangereuse mission en Syrie, un incident fait remonter à la surface des souvenirs longtemps enfouis. Et avec eux viennent les questions. D'abord dans le déni, Damien va devoir faire face. La Bête s'apprête à ressusciter. Va-t-il embrasser sa destinée et devenir l’Antéchrist ?

 

Distribution

Acteurs principaux

Acteurs récurrents

 

Informations complémentaires :

 

L’Union européenne a toujours été un projet de la CIA, comme les pro-Brexit le découvrent Ambrose Evans-Pritchard

L'Union européenne a toujours été un projet de la CIA, comme les pro-Brexit le découvrent Ambrose Evans-Pritchard

Source : The Telegraph, le 27/04/2016

Ambrose Evans-Pritchard

Le 27 avril 2016

Le fondateur de l'UE, Jean Monnet, était les yeux et les oreilles de Roosevelt en Europe. Certains affirment qu'il était un agent américain

Le fondateur de l’UE, Jean Monnet, était les yeux et les oreilles de Roosevelt en Europe. Certains affirment qu’il était un agent américain

Les pro-Brexit auraient dû être préparés pour l’intervention fracassante des États-Unis. L’Union européenne a toujours été un projet américain.

C’est Washington qui a conduit l’intégration européenne à la fin des années 1940 et elle l’a fondée secrètement sous les administrations des présidents Truman, Eisenhower, Kennedy, Johnson et Nixon.

Le président américain Barack Obama a mis en garde la Grande-Bretagne de rester dans l'UE | CREDIT: AFP/GETTY

Le président américain Barack Obama a mis en garde la Grande-Bretagne de rester dans l’UE | CREDIT: AFP/GETTY

Tout en étant parfois irrités, les États-Unis se sont appuyés sur l’Union européenne depuis que cette dernière est ancrée aux intérêts régionaux américains aux côtés de l’OTAN.

Cela n’a jamais été une stratégie de diviser pour régner.

Le camp eurosceptique a été étrangement aveugle à cela, supposant en quelque sorte que ces forces puissantes de l’autre côté de l’Atlantique encouragent la sécession de la Grande-Bretagne et les acclameront comme des libérateurs.

Le mouvement anti-Bruxelles en France, que l’on retrouve dans une moindre mesure en Italie et en Allemagne, et parmi la gauche des pays nordiques, travaille à partir du postulat opposé : l’UE est essentiellement un instrument du pouvoir anglo-saxon et du « capitalisme sauvage ».

La française Marine le Pen est farouchement anti-américaine. Elle s’insurge contre la suprématie du dollar. Son parti, le Front National, est dépendant de fonds venant de banques russes elles-mêmes liées à Vladimir Poutine.

Qu’on le veuille ou non, c’est au moins stratégiquement cohérent.

La Déclaration Schuman qui a donné le ton de la réconciliation franco-allemande, et qui devait mener par étapes à la Communauté Européenne, a été concoctée par le Secrétaire d’État américain Dean Acheson à un meeting à Foggy Bottom. « Tout a commencé à Washington, » a déclaré le chef de cabinet de Robert Schuman.

C’est l’administration du président Truman qui a fait pression sur les Français afin d’atteindre un modus vivendi avec l’Allemagne durant les premières années de l’après-guerre, en menaçant même de couper l’aide du Plan Marshall au cours d’un meeting furieux en compagnie de politiciens récalcitrants français qui ont résisté en septembre 1950.

Les tanks soviétiques envahissent Prague

Les tanks soviétiques envahissent Prague

La raison de Truman était évidente : on a mis un terme au consensus de Yalta avec l’Union soviétique. Il voulait un front uni afin de dissuader le Kremlin d’un agrandissement plus important après que Staline ait englouti la Tchécoslovaquie, en faisant d’une pierre deux coups après que la Corée du Nord communiste ait franchi le 38ème parallèle et envahi le sud.

Pour les eurosceptiques britanniques, Jean Monnet apparaît largement dans le panthéon fédéraliste en étant l’éminence grise de l’infamie supranationale. Peu nombreux sont les individus qui savent qu’il a passé la plupart de sa vie aux États-Unis et qu’il a servi comme étant les yeux et les oreilles de Franklin Roosevelt en temps de guerre.

Le Général de Gaulle pensait qu’il était un agent américain, ce qu’il était d’ailleurs d’une certaine façon. La biographie d’Eric Roussel sur Monnet révèle la manière dont il a travaillé main dans la main avec les administrations successives.

Le Général Charles de Gaulle a toujours été profondément méfiant envers les motivations américaines | CREDIT: ALAMY

Le Général Charles de Gaulle a toujours été profondément méfiant envers les motivations américaines | CREDIT: ALAMY

Il est étrange que cette étude magistrale de 1 000 pages n’ait jamais été traduite en anglais puisque c’est le meilleur travail jamais écrit à propos des origines de l’UE.

Peu de personnes non plus sont conscientes des documents déclassifiés provenant des archives du Département d’État montrant que les renseignements américains ont fondé secrètement le mouvement européen depuis des décennies, et ont travaillé en coulisses de manière agressive afin de pousser la Grande-Bretagne dans le projet.

Comme ce journal qui a tout d’abord fait état d’un mémorandum daté du 26 juillet 1950, lorsque le trésor est devenu disponible, sur la révélation d’une campagne de promotion d’un parlement européen à part entière. Il est signé par le Général William J. Donovan, le chef du Bureau des Services Stratégiques des États-Unis (OSS) en temps de guerre mais aussi le précurseur de la CIA.

La façade clé de la CIA était le Comité Américain pour une Europe Unie, présidé par Donovan. Un autre document met en évidence que ce comité a fourni 53,5% des fonds à destination des mouvements européens en 1958. La direction incluait Walter Bedell Smith et Allen Dulles, les chefs de la CIA des années cinquante, puis une caste d’ex-officiers de l’OSS qui ont intégré ou démissionné de la CIA.

Bill Donovan, chef légendaire de l'OSS créé pendant la guerre, fut plus tard en charge d'orchestrer le projet de l'UE

Bill Donovan, chef légendaire de l’OSS créé pendant la guerre, fut plus tard en charge d’orchestrer le projet de l’UE

Les documents appuient que la CIA a loué ses services à quelques-uns des « pères fondateurs » de l’UE, puis les a activement empêchés de trouver des financements alternatifs qui auraient cassé la dépendance envers Washington.

Il n’y a rien de particulièrement vicieux à ce propos. Les États-Unis ont agi astucieusement dans le contexte de la Guerre Froide. La reconstruction politique de l’Europe était un succès fou.

Bien sûr, il y a eu de terribles erreurs de jugement au cours du processus. Un mémorandum datant du 11 juin 1965 donne l’ordre au vice-président de la Communauté Européenne de poursuivre en toute hâte l’union monétaire, supprimant le débat jusqu’à ce que « l’adoption de telles propositions devienne quasiment nécessaire. » Cela s’était avéré trop subtil, comme nous pouvons le voir aujourd’hui à partir du piège de la dette et de la déflation, puis du chômage de masse qui sévit à travers l’Europe du Sud.

Dans un sens, ces documents sont de l’histoire ancienne. Ce qu’ils montrent, c’est que « l’État profond » américain était trempé jusqu’au cou. Nous pouvons débattre pour savoir si Boris Johnson a franchi la ligne la semaine dernière en dénichant l’histoire en partie kenyane du président Barack Obama, mais l’erreur fatale était de supposer que la menace commerciale de M. Obama était liée aux supplices de son grand-père endurés dans un camp de prisonnier Mau Mau.

En effet, on peut comprendre que M. Obama éprouverait de la rancœur après la divulgation récente des abus de la répression des Mau Mau. Celle-ci était une rupture honteuse de la discipline policière et coloniale, du dégoût des anciens combattants qui ont servi dans d’autres parties de l’Afrique. Cependant, le message de son livre extraordinaire « Les Rêves de mon Père » est qu’il s’évertue à s’élever au-dessus des rancunes historiques.

Les partisans du Brexit se réconfortent du fait que le candidat à l’investiture républicaine Ted Cruz veut une Grande-Bretagne post-Brexit afin de prendre « la première place de la file en vue d’un accord de libre-échange, » mais il dit cela simplement par calcul politique. M. Cruz se pliera aux impératifs washingtoniens – quels qu’ils soient à ce moment-là – s’il se retrouve un jour à la Maison-Blanche.

Le grand-père du président Obama était un prisonnier pendant la répression de la révolte des Mau Mau au Kenya, un épisode honteux de l'histoire coloniale britannique

Le grand-père du président Obama était un prisonnier pendant la répression de la révolte des Mau Mau au Kenya, un épisode honteux de l’histoire coloniale britannique

Il est vrai que l’Amérique avait changé d’avis sur l’UE une fois que les idéologues fanatiques ont gagné de l’ascendance à la fin des années 1980, en relançant cette union comme une superpuissance rivale avec des ambitions de défier et de surpasser les États-Unis.

John Kornblum, le chef du Département d’État des Affaires Européennes au cours des années 1990, déclare que c’était un cauchemar pour essayer de négocier avec Bruxelles. « J’ai fini par être totalement frustré. Dans les domaines militaires, sécuritaires et défensifs, l’UE est totalement dysfonctionnelle. »

Pour M. Kornblum, l’UE « a quitté psychologiquement l’OTAN » lorsqu’elle a essayé de créer sa propre structure de commande militaire, et elle l’a fait avec sa posture et son incompétence habituelle. Il souligne que « la Grande-Bretagne et l’Occident seraient en meilleur état si la Grande-Bretagne n’était pas dans l’UE. »

Cela est intéressant mais c’est un point de vue minoritaire au sein des cercles politiques américains. La frustration est passée dès que la Pologne et la première vague des pays de l’Est de l’Europe a rejoint l’UE en 2004, entraînant dans son sillage une troupe de gouvernements atlantistes.

Nous savons que l’UE et l’Amérique vivent une histoire d’amour difficile puisqu’un officiel américain de haut-rang a été pris, il y a deux ans, au cours d’une interception téléphonique rejetant Bruxelles pendant la crise ukrainienne avec ces mots lapidaires : « Merde à l’UE ».

Cependant, la vision omniprésente montre que l’ordre libéral occidental est sous une triple menace. L’UE doit être soutenue, tout comme la Grande-Bretagne et la France soutenaient judicieusement un Empire Ottoman chancelant au XIXème siècle puisque sa chute lente a directement conduit à la Première Guerre Mondiale.

Les menaces combinées d’aujourd’hui proviennent de la terreur djihadiste et d’une bande d’États faillis à travers le Maghreb et le Levant, d’un régime rebelle hautement militarisé à Moscou qui sera à court d’argent mais qui a une fenêtre d’opportunité avant que l’Europe ne réarme, et d’une crise extrêmement dangereuse dans la Mer de Chine Méridionale qui va en s’accroissant à mesure que Pékin teste la structure de l’alliance américaine.

Les dangers provenant de la Russie et de la Chine sont bien entendus interconnectés. Certains pessimistes soutiennent qu’il est probable que Vladimir Poutine tire profit d’une grave conflagration sur le bord du Pacifique afin de tenter sa chance en Europe. Dans les yeux de Washington, d’Ottawa, de Canberra, et de toutes ces capitales mondiales qui voient largement la Pax Americana comme un plus, ce n’est pas le moment pour la Grande-Bretagne de lancer un bâton de dynamite à l’intérieur de l’édifice bancal européen.

L’horrible vérité pour le camp du « Leave » est que l’establishment du monde occidental voit le Brexit comme du vandalisme stratégique. Que cela soit juste ou non, les pro-Brexit doivent répondre à ce reproche. Peu de personnalité politique tel que Lord Owen comprennent l’étendue du problème. La plupart semblait l’ignorer avec insouciance jusqu’à ce que M. Obama arrive à l’improviste.

De mon point de vue, le camp du Brexit devrait disposer de plans afin d’accroître de moitié la défense britannique à 3% du PIB, en promettant de propulser la Grande-Bretagne au sommet du pouvoir militaire non disputé de l’Europe. Ils devraient viser à rapprocher ce pays de la France dans une alliance de sécurité encore plus intime. Ce genre de mouvements permettrait au moins de contrarier l’un des plus gros canons du “Projet Fear”.

Les partisans du Brexit devraient se défaire de certaines idées quant aux conséquences de la sortie de l’UE par la Grande-Bretagne. Il n’y aura ni renoncement à ses responsabilités de grande puissance, ni retrait de la Convention Européenne des droits de l’Homme (de source britannique, la magna carta de la liberté), ni dénonciation des accords de la COP21 sur le climat, ni autres atermoiements.

Il serait excessif d’attendre un plan cohérent d’une coalition disparate, formée par la force des évènements. La plupart d’entre nous éprouve de la sympathie pour le camp du Brexit et souhaite rétablir un gouvernement souverain échappant à l’autorité usurpée par la cour Européenne de justice. Nous devons maintenant comprendre la manière dont les pro-Brexit entendent mener la sortie en limitant les dégâts collatéraux et dans l’honneur de ce pays.

Il est possible d’affronter l’UE, tout comme il est possible d’affronter les USA. Par contre, affronter la totalité des sociétés démocratiques simultanément, c’est tenter le sort.

Source : The Telegraph, le 27/04/2016

Traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr. Traduction librement reproductible en intégralité, en citant la source.